Le 26 mai donc, à la descente de Pikes Peak, nous avons tenté de parcourir le parc du Jardin des dieux (Garden of the gods in the text) près de Colorado Springs, un réseau de promenades aménagées entre des amas de rochers rouges spectaculaires, mais l'on s'est retrouvé dans autant de circulation qu'à 6 heures place de la Concorde. Nous y avons engrangé peu de souvenirs et perdu beaucoup de notre calme. Et aussi le contraste était grand entre l'oxygène (même plus rare) du sommet de Pikes Peak et les vapeurs des pots d'échappement.

Aussi quand notre hôtel de Manitou Springs nous annonce que l'eau est coupée en ville et qu'on nous propose d'annuler la réservation, c'est avec reconnaissance que nous quittons le secteur pour nous diriger plein Sud, à l'aventure, soit sans réservation, ce qui est une première dans les Expés Cissou.

Dormir à Pueblo nous avance pour la route du lendemain et permet à Francis de renouveler son stock pluriannuel de chemises western. Nous essayons désespérément de trouver un restaurant mais il faut se rendre à l'évidence : à part un bouiboui mexicain, on ne trouve que des fast-food où les locaux ne prennent même pas la peine d'entrer, se servant au drive-in.
Mais nous allons prendre l'habitude des solides petits déjeuners américains, sucré + salé.

si fueris alibi, vivito sicut ibi (A Rome, vis comme les Romains !)
So long, pals !
Kat & Cissou